Toutes les couleurs peuvent s’obtenir à partir des couleurs primaires : Bleu, jaune et rouge mélangées à du blanc ou du noir. Mais en réalité, obtenir un ton parfait est très difficile! C’est pourquoi les fournisseurs proposent des palettes de couleurs prêtes à l’emploi.

Toutefois il faut éviter du noir pur qui vire au bleu et se méfier des peaux qui font virer à l’orange. Dans ce cas il faut ajouter une pointe de gris bleuté.

Il faut aussi se méfier des marrons trop rouges. Là, il faut ajouter du gris.

Seconde difficulté, la maîtrise du tracé. Il faut une bonne formation de base et une pratique régulière du dermographe. Il s’agit de respecter la symétrie des formes (yeux, sourcils, lèvres, plaques aréolo-mamelonnaires) et les dessiner le plus naturel possible.

Le tracé doit rester léger et doit s’adapter au plus proche de la morphologie du patient.

Concernant les résultats, dans la majorité des cas, le pigment s’éclaircit en quelques jours. En effet, la partie intra-dermique est phagocytée par les macrophages.

Inscrivez vous à la Newsletter

& Bénéficiez de 10% de remise sur votre première prestation